Terre Vivante

Genevieve captivant son auditoire

Connaissez-vous la phacélie ? Cette plante à pousse rapide donne de très jolies fleurs bleues au printemps. Outre cet aspect esthétique, la phacélie est extrêmement mellifère – autrement dit entièrement dévouée à la cause des abeilles, et constitue un excellent engrais vert pour qui se lance dans un potager 100 % naturel. L’usage inestimable de la phacélie en milieu bio, c’est l’un des mille et un secrets de jardinage prodigués par Geneviève, jardinière sur le site de Terre Vivante que des membres de l’association Bonne Pioche ont eu le plaisir de visiter ce dimanche 10 juillet. A quelques 40 km de Grenoble et voisinant le village de Mens (qui se prononce mins, l’autochtone est chatouilleux sur ce point), le domaine de Raud abrite depuis plus de 20 ans un « coin de verdure » investi par la maison d’édition Terre Vivante. Soucieuse de combiner pratique et théorie, Terre vivante cherchait à mettre en oeuvre ce qu’elle égrenait à longueur d’ouvrages dès la fin des années 70 : un mode de culture à l’écoute de la nature, en accord avec les saisons et – bien sûr – dénué des saloperies chimiques qui inondent l’agriculture intensive. D’où l’acquisition en 1992 de ce bout de terre argileux, pas forcément le plus évident en matière de jardinage, mais le plus abordable en termes financiers.

Premier plan jardin pour handicapés en fauteuil

Le cadre, perdu au milieu de la forêt, est apaisant et la déambulation est absolument délicieuse. Geneviève fait preuve de pédagogie et d’écoute. L’auteur de ces lignes, dont les connaissances en matière de jardinage reste très en-deça de la moyenne, apprécie. Au cours de la visite, des plantations-types sont présentées, quelques techniques de jardinage également. De ce foisonnement d’informations (foisonnement jamais écrasant cependant) on retiendra la culture en « lasagne » (un indice : il n’y a pas de viande dedans mais on peut y mettre des tomates), les hôtels à insectes, les vertus des plantes aromatiques, ou encore la véritable nature du miel, que nous ne développerons pas ici, afin de ne pas heurter la sensibilité des amateurs – sachez toutefois qu’à l’instar du vin, mais pour des raisons différentes qui n’ont rien à voir avec la santé, il serait préférable de consommer le miel avec modération.

Quel concentration !!!

Dans le groupe Bonne Pioche, il y a les studieux qui prennent des notes, les absorbés attentifs aux paroles de Geneviève, les rêveurs qui se laissent happer par le charme du lieu (un peu comme dans l’histoire du Sous-préfet aux champs de Daudet) et les curieux qui posent des questions auxquelles Geneviève a répondu un quart d’heure plus tôt.
Aux alentours de 13h, la visite guidée s’achève, un sympathique espace pique-nique ombragé s’offre aux affamés. Dans les musettes, personne n’a oublié ses produits bio (qui une salade, qui des fruits…)… agrémentés de quelques nouveautés agro-alimentaires (pas mauvaises ces nouvelles chips en forme de tire-bouchon, assez réussis les biscuits au chocolat d’une certaine vache violette !). On ne se refait pas, c’est tant mieux comme ça !

Alex

Une réflexion sur “Terre Vivante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *